Sapins de Noëls

L’ Épicéa (Picea Abies)

Sapin de Noël naturel ou artificiel, lequel est le plus vert ...
L’épicéa, appelé aussi sapin rouge ou pesse, couvre la plus importante surface forestière en Europe. Il pousse jusqu’à 2 000 m d’altitude. Sa silhouette étroite et  conique, voire colonaire, atteint 40 à 50 m de hauteur. Elle se distingue par ses rameaux retombants, telles des draperies. Les aiguilles, vertes, fines et pointues, sont serrées et réparties en tous sens sur les branches. Les cônes, allongés et pointus sont pendants, ce qui les différencie de ceux du sapin des Vosges, qui sont dressés. Il peut vivre entre 300 et 400 ans. Le bois blanc et parfumé à la résine se travaille facilement. Il est utilisé en menuiserie et ébénisterie, mais aussi  pour la fabrication d’instruments de musique, en raison  de ses qualités de résonance, ou de mâts de voiliers. Il produit aussi une excellente pâte à papier. Mais l’usage le plus populaire est certainement le sapin de Noël!

Le Nordmann (Abies Nordmanniana)

Graines de Sapin de Nordmann - ABIES NORDMANNIANA - T.O.G
Originaire du Caucase, où il pousse entre 400 et 2 000 m d’altitude, le nordmann a été découvert par un botaniste finlandais, Alexander von Nordmann. Il fut introduit en Europe occidentale au XIXe siècle pour l’ornement des parcs et le reboisement. Atteignant 50 m, sa silhouette conique et dense se compose de rameaux dressés portant des aiguilles vert foncé, réparties en brosse. Elles ne se détachent pas, même sèches. Les cônes, gros et érigés, se trouvent en bout de branches de la cime et se désarticulent à maturité. Le Nordmann est peu exigeant quant au sol et au climat. Il ne craint ni le gel, ni la sécheresse estivale. Il préfère les sols profonds et redoute les terrains gorgés d’eau. Il est plutôt sensible à la pollution. Il demande peu d’entretien et ne se taille pas, au risque de dénaturer sa silhouette. En toute région, le Nordmann est une alternative aux autres espèces de sapins pour le reboisement et la production de bois pour les charpentes et la menuiserie. Cette essence est en passe de détrôner le traditionnel sapin de noël (épicéa commun), en raison de ses aiguilles non piquantes qui ne tombent pas.

Le Fraseri (Abies Fraseri)

 

Il s’agit un arbre sempervirent, un conifère pouvant atteindre de 9 à 25 m de hauteur, avec un diamètre moyen au niveau du tronc de 30 cm1. Il présente un houppier étroit et des racines peu profondes.
Il peut être cultivé et utilisé pour son bois, mais aussi comme sapin de noël.
Ce sapin est endémique d’une région limitée de l’est des États-Unis. Il pousse dans des zones, élevées en altitude, du centre et du sud des Appalaches. On le trouve à l’état natif en Virginie, dans le Tennessee et en Caroline du Nord, mais il est cultivé ailleurs, notamment en Virginie-Occidentale et en Géorgie.
Il s’agit d’une espèce relictuelle de la dernière période glaciaire, qui ne pousse plus que sur 7 à 10 crêtes montagneuses situées au-dessus de 1500 m d’altitude2.

 

 


Le Sapin de Turquie (Abies Bornmuelleriana)

 

Considéré comme une sous-espèce du sapin Nordmannn, le sapin de Turquie ou de Bornmüller est différent de par ses rameaux d’un brun rouge alors que ceux du sapin de Nordamnn sont d’un brun clair luisant. Les bourgeons du sapin de Bornmüller sont résineux alors que ce n’est pas le cas du Nordmann. Il est parfois planté par les producteurs de sapins de Noël à la place du sapin de Nordmann car il tolère des sols légèrement plus secs et des conditions d’ensoleillement plus importantes.

 

 


 

réalisation : Netcreative